Bois et emballage

Depuis des millénaires, Le bois, matériau ancestral et naturel, est utilisé comme emballage au contact direct ou indirect avec les aliments.

La matière première des emballages bois est issue de cultures françaises raisonnées et gérées durablement (certification PEFC). Les essences de bois utilisées majoritairement en France sont le pin, le peuplier et l’épicéa.

montage

Une force économique importante en région Pays de la Loire

En région Pays de la Loire, il existe une forte concentration d’entreprises d’emballages en bois : la présence de ces entreprises s’explique par la proximité avec les filières viticoles, maraîchères, ostréicoles ou encore fromagère mais également par la proximité des massifs forestiers de peuplier, essence de bois la plus utilisée dans l’emballage alimentaire. Les entreprises d’emballage en bois représentent ainsi une force économique importante en région Pays de la Loire.

Retrouvez ces entreprises adhérentes d’Atlanbois ou accédez directement à notre moteur de recherche adhérents.

 Les entreprises d’emballages légers en bois, dans une démarche de progrès continu, se sont dotées d’un référentiel de fabrication « Guide de Bonnes Pratiques »

 Les principales utilisations du bois en agroalimentaire

bois_et_emballage

Tableau_fillire_bois

Le bois pour l’emballage : un bilan carbone exceptionnel

Le bois possède des caractéristiques propres, qui en font le matériau d’emballage le plus avantageux en termes d’environnement.

Retrouvez sur le site du SIEL une série d’informations démontrant l’empreinte carbone exceptionnelle du bois et notamment une étude nationale récemment réalisée par Auxilia, en partenariat avec l’ADEME, étudiant le bilan carbone de 24 entreprises d’emballage léger. Le résultat de cette étude montre que le bilan carbone de l’emballage bois est environ de 47 à plus de 77 fois meilleurs que pour tout autre emballage industriel.

 Le bois en tant qu’emballage synonyme de développement durable

 L’impact environnemental du bois en tant qu’emballage est quasiment neutre notamment grâce à la gestion PEFC mais également grâce à la gestion et valorisation des déchets. Les déchets et sous-produits du bois peuvent être réemployés ou valorisés sous forme de :

  •  matière: pâte à papier, panneaux à base de bois, compost, litières animales…
  •  d’énergie : combustion à des fins énergétiques au sein de papeteries et scieries effectuant du séchage avec l’énergie bois ou de bâtiments à usage collectif, fabrication de charbon de bois.

 Les atouts du bois pour les aliments

  •  Une meilleure conservation des aliments
  • Un risque zéro pour le consommateur
  • Le bois est hygiénique :
    – Effet anti-Listéria : pas de contamination de l’aliment par le bois
    – Propriétés antibactériennes

 En France et en région Pays de la Loire, la filière emballage bois a entamé une démarche proactive en initiant la création du Consortium EMABOIS, fin 2009. Son objectif premier est de détailler scientifiquement les qualités du bois en tant qu’emballage. Ce consortium allie des industriels, le Pôle Emballage en Bois, le S.I.E.L., le Sypal, le Seila, France Bois Forêt, le réseau européen de l’emballage en bois Grow International, des scientifiques (ESB, ONIRIS), les instituts techniques Actalia et FCBA et l’école d’ingénieurs ESIReims.

Retrouvez les données de l’étude, parue en juin 2015, en téléchargeant le dossier complet

Sécurité et confort au travail

 Il a été démontré que le bois absorbait les chocs mécaniques, les couteaux ne s’émoussent pas et la viande ne glisse pas.

Les liens utiles :

SIEL(Syndicat National des Industries de l’Emballage Léger en Bois) :
SEILA : (Syndicat emballage Industrie Logistique Associée)
SYPAL : (Syndicat National de la palette Bois)

 En savoir plus…